A l'honneur de Madame sibylle

En 1664 Froberger rejoint au château d'Héricourt son élève préférée, la princesse Sibylle de Wirtemberg (1620-1707) qu'il connaissait vraisemblablement depuis sa jeunesse à Stuttgart. 

Claveciniste accomplie, mécène des musiciens et peut-être même compositrice, elle est admirée pour sa piété et son talent. Dans une dédicace que lui fait un musicien elle et ses deux soeurs sont nommées les trois grâces du Württemberg.

Si grande est sa familiarité avec l’oeuvre de son cher, fidèle et zélé professeur, que Froberger aimait à déclarer que qui n’aurait vu Sibylle jouer ses pièces, n’aurait sceu discerner si c’estoit elle ou lui-même qui les touchoit. Il lui confie ses oeuvres et lui demande de n’en donner aucune à personne.

C’est à Héricourt qu'il meurt brusquement d'apoplexie en 1667. La princesse le fait inhumer avec les plus grands honneurs, invitant tous ses amis de Montbéliard, car sa bonne humeur l'avait fait aimer des gens, même s'ils ne comprenaient pas son art…

Programme

Ce programme recrée l'univers musical de cette princesse artiste avec des oeuvres de Johann Jacob Froberger (1616-1667), Philipp Friederich Böddecker (1607-1683), Claudio Monteverdi (1567-1643),Samuel Capricornus (1628-1665)

Soprano, violon, dulciane et basse continue